Les entreprises et les défenseurs des droits de l’homme : ISHR rencontre le président du groupe de travail et publie un Monitor sur les entreprises en français

29.04.2015

ISHR a publié cette semaine son édition spéciale du Monitor sur les entreprises et les défenseurs des droits de l’homme en français, remettant la première copie au Président du Groupe de Travail sur les industries extractives, l’environnement et les droits de l’homme en Afrique, M. Pacifique Manirakiza.

This article also exists in English, here.

(Banjul, Gambie) ISHR a publié cette semaine son édition spéciale du Monitor sur les entreprises et les défenseurs des droits de l’homme en français, remettant la première copie au Président du Groupe de Travail sur les industries extractives, l’environnement et les droits de l’homme en Afrique, M. Pacifique Manirakiza.

Le Commissaire Manirakiza, qui figure dans la publication, a dit qu’il pensait que cela représentait une ressource complète sur ce que les mécanismes nationaux, régionaux et internationaux peuvent offrir aux défenseurs travaillant sur la responsabilité des entreprises et la manière dont ils peuvent interagir avec ceux-ci.

« L’industrie extractive est en plein essor en Afrique. De ce fait, le rôle des défenseurs dans la prévention des violations des droits de l’homme dans le contexte de l’exploitation des ressources naturelles est crucial, » a-t-il dit, « nous comptons sur eux pour porter à l’attention du Groupe de Travail les abus qui se produisent, et nous visons à les soutenir en exigeant que les Etats mettent en place des recours adéquats pour les victimes et renforcent les politiques pour garantir la non-répétition. »

Plus tôt dans la journée, ISHR a rendu public un appel conjoint des principales organisations des droits de l’homme et des entreprises de bijoux pour que l’Angola abandonne les poursuites pénales et garantisse le droit à la liberté d’expression du journaliste primé et militant pour la responsabilité des entreprises, Rafael Marques. Marques est actuellement jugé pour des diffamations associées à la publication de son livre dénonçant les violations des droits de l’homme de la part des entreprises dans l’industrie de l’extraction de diamants en Angola.

Il y a eu une forte demande pour la publication qui a été initialement imprimée pour accompagner le Forum sur les entreprises et les droits de l’homme en Décembre, mais qui s’est révélée populaire pour avoir combiné des conseils pratiques et des articles d’opinion de haut niveau. Cette édition spéciale du Monitor existe maintenant en anglais et en espagnol, ainsi qu’en français.

ISHR est à Banjul pour mener des activités de plaidoyer auprès de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, qui mandate le Groupe de Travail. Les représentants d’ISHR et du groupe de travail ont discuté de la manière dont les mécanismes spéciaux de la Commission pourraient développer leur soutien aux militants travaillant sur des questions liées à la responsabilité des entreprises.

« Ces défenseurs font partie des personnes les plus vulnérables sur le continent, » a déclaré le responsable du Plaidoyer et de la Communication chez ISHR, Ben Leather. « Le Groupe de Travail est clairement conscient d’un grand nombre des risques qu’ils encourent et est soucieux de développer une analyse plus complète de leurs besoins de protection. Nous sommes impatients de collaborer avec eux dans le futur à cet égard. »

Clément Voulé d’ISHR est un membre expert du Groupe de Travail.

Pour plus d’information, contactez le Responsable du Plaidoyer et de la Communication Ben Leather à b.leather@ishr.ch

Category:

Region
  • Africa
Topic
  • Corporate accountability
  • Human rights defenders
Mechanism
  • African Commission on Human and Peoples' Rights