Alerte de la Commission! Dans la perspective de la 56e session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples

17.04.2015

La Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples tiendra sa 56ème session ordinaire la semaine prochaine. Cet article se penche sur ce qui nous attend.

This article also exists in English here.

(Banjul, Gambie) - Reportée deux fois de suite en 2014 pour cause de l’expansion du virus d’Ebola en Afrique de l’Ouest, la 56ème session de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples se tiendra finalement à Banjul, Gambie du 21 avril au 7 mai 2015. En prélude à cette session un Forum réunissant les ONG Africaines et internationales  se tiendra durant trois jours du 17 au 19 avril à Banjul.

Vous pouvez suivre le Forum des ONG et CADHP session étroitement en ligne à www.ishr.ch et www.facebook.com/ISHRglobal, ainsi que par la suite @ISHRglobal, et notre personnel @cvoule et @benleather1, sur Twitter. Vous pouvez également recevoir l'infolettre du ISHR sur la CADHP, Kumulika, en vous inscrivant à notre liste d'envoi.

Parmi les grands sujets de la session il y aura:

La situation des femmes défenseurs des droits de l’homme en Afrique

Durant sa 15ème session extraordinaire en 2014 la CADHP a adopté l’étude sur la situation des femmes défenseurs dans le continent. A cette session de la CADHP l’étude sera officiellement lance. ISHR, qui a  contribué à la rédaction de l’étude, organisera à cet effet plusieurs évènements durant le forum des ONG pour faire connaitre ces résultats, entre autres :

  • Un panel sur la situation des femmes défenseures en Afrique qui sera l’occasion pour la rapporteure spéciale sur les défenseurs d’exposer l’étude et ces recommandations aux ONGs: et
  • Une consultation le 20 avril avec les femmes défenseurs de droits de l’homme pour discuter des stratégies de mise en œuvre des recommandations de l’étude, ainsi que d’autres initiatives similaires prise au plan internationale.

Le droit à la liberté d’association et de réunion pacifique en Afrique

La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples a adopté l’étude sur la liberté d’association et de réunion pacifique en Afrique à 55ème session à Luanda en Angola. Ce rapport sera aussi lancé durant cette 56ème session. ISHR, qui a fait partie du groupe d’étude, et à soutenu la rédaction de ce rapport organisera avec les autres membres du groupe un panel durant le Forum des ONGs pour discuter des résultats de l’étude et le suivi de ses recommandations. Voir le site de la commission : www.achpr.org

La lutte contre les représailles contre tous ceux qui collaborent avec le système Africain des droits de l’homme.

A sa 55ème session, la Commission Africaine a adopté la résolution 273[1] sur l’extension du mandat du rapporteure speciale sur les défenseurs faisant du détenteur de ce mandat le point focal sur la lutte contre les représailles avec toute personne qui collabore avec le système Africain des droits de l’homme. L’adoption de cette résolution saluée par les défenseurs des droits de l’homme a été suivie par une consultation des ONG avec la Rapporteure spéciale sur les défenseures des droits de l’homme en Février à Abidjan, Côte d’Ivoire. Cette consultation organisé par le bureau de la rapporteure en collaboration avec le Service International et le Réseau des défenseurs de l’Afrique de l’Est et de la corne a permis aux ONG de proposer une feuille de route pour l’opérationnalisation du point focal sur les représailles. Cette feuille de route sera discutée au Forum des ONG au cours d’un panel afin de permettre au ONG qui n’ont pas pu prendre part à la consultation d’Abidjan de faire leurs apports.

Les défenseurs des droits de l’homme qui travaillent sur les droits de l’homme et les industries extractives

En marge de cette session le ISHR organisera une rencontre entre le Groupe de travail sur les Industries extractives, l’Environnement et les violation des droits de l’homme en Afrique et  défenseurs des droits de l’homme travaillant  sur les droits de l’homme et les entreprises plus spécifiquement les industries extractives. L’objectif de cette rencontre est de permettre aux défenseurs des droits de l’homme travaillant dans ce domaine d’exposer au groupe de travail les difficultés auxquelles ils font face dans leur travail et ce que le groupe peut faire pour contribuer à l’amélioration des conditions de leur travail

L’examen de la situation des droits de l’homme dans Etats parties à la charte Africaine des droits de l’homme et des Peuples

En application de l’article 52 de la charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, la Commission Africaine a prévu d’examiner les rapports périodiques de 8 Etats parties sur la mise en œuvre de la charte Africaine.[2] En prélude à cet examen, ISHR a publié et soumis à la commission Africaine des information sur la situation des défenseurs des droits de l’homme dans quatre pays à savoir le Nigeria, la Sierra Leone, l’Ethiopie et l’Ouganda

Pour plus d’information sur l’agenda de cette session, consulter le lien suivant : http://www.achpr.org/sessions/56th

Pour plus d'informations sur la 56e session du CADHP, contacter Clément Voulé au c.voule@ishr.ch


[2] Sénégal, Malawi, Nigeria, Sierra Leone, Niger, Djibouti, Ouganda, Ethiopie

Category:

Region
  • Africa
Topic
  • Corporate accountability
  • Freedom of expression, association and assembly
  • Human rights defenders
  • NGOs
  • Reprisals and intimidation
  • Women's rights and WHRD
Mechanism
  • African Commission on Human and Peoples' Rights
  • ACHPR Special Rapporteur on HRDs
Country
  • Angola
  • Djibouti
  • Ethiopia
  • Gambia
  • Malawi
  • Niger
  • Nigeria
  • Senegal
  • Sierra Leone
  • Uganda